Comment bien choisir un chiot ?

Comment bien choisir un chiot ?

Aller choisir un chiot est toujours un petit évènement ! Il y a tellement d’émotions qu’il en est courant d’oublier quelques bases essentielles pour bien choisir son nouvel animal de compagnie. C’est toujours après qu’on se rend compte que le petit animal n’est pas en parfaite santé et qu’il va devoir payer des soins en plus.

Parce que ce n’est plus possible de choisir un chiot sans l’inspecter de fond en comble, je vous apporte quelques éclaircissements sur les grands points que vous ne devez pas négliger.

Commencez par les yeux du chiot

Si vous voyez que les yeux du chiot ne sont pas propres, méfiez-vous. Je ne veux pas dire que vous devez ignorer un beau petit toutou qui a des bouts de croutes sur les yeux. Cependant, je vous recommande vivement de ne pas prendre un chiot dont la sécrétion lacrymale ne laisse aucun doute sur ses problèmes de santé.

Lorsque celle-ci est trop importante, ça veut dire que le pauvre animal doit avoir une conjonctivite. Ce n’est pas pour autant que vous devez choisir un chiot dont les yeux sont tout secs ! Cette petite bête doit sûrement souffrir de la maladie de Carré, et l’animalerie essaie de le refourguer au premier venu pour qu’il puisse avoir des soins.

Continuez par les oreilles du toutou

Tant que les oreilles du chiot sont propres et qu’elles ne dégagent pas d’odeur, c’est bon. Restez vigilant, et sentez légèrement cette partie de son anatomie pour vous assurer que tout va bien. En général, ce n’est pas quelque chose qu’on pense à vérifier quand on va choisir un chiot.

Pourtant, la présence d’odeur dans les oreilles d’un chiot est un signal d’alarme. C’est le signe que le pauvre petit souffre d’une rogne de l’oreille, et que les acariens n’y sont pas pour rien. La maladie peut rapidement s’aggraver, et si vous ne désirez pas investir dans un chien qui a rapidement besoin de soins de santé, je vous conseille de passer votre chemin.

Terminez par les poils du chiot

En dehors des odeurs de couche, un chiot ne devrait pas dégager d’odeurs désagréables. Si vous sentez quelque chose qui vous fait tourner de l’œil et que le poil du chiot est terne, ne perdez plus de temps.

En revanche, si le chiot a quelques puces ici et là, ce n’est pas bien grave. Tant que leur nombre n’équivaut pas à une infestation, c’est tout bon.

1 Comment

  1. Salut, c’est juste pour dire que les problèmes sur les chiots sont d’habitude le signe que les animaleries où ils sont ne sont pas fiables. J’en ai vu des pas mal où les chiots sont comme maltraités et les gens qui sont censés les entretenir ne font rien pour changer ça. Des situations qui donnent les larmes quand on n’a pas les moyens de les sauver.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *