Animaux : devez-vous dormir avec votre chat ?

Animaux : devez-vous dormir avec votre chat ?

Les personnes qui ont un chat le savent très bien : ces petites boules de poils peuvent parfois se montrer très intrusives lorsqu’elles veulent venir se blottir contre vous dans votre lit. Avouez aussi qu’il est super agréable d’avoir cette petite source de chaleur et de réconfort en plus ! En plus, il est bien connu que les chiens font du bien à leurs propriétaires. Ce n’est pas moi qui le dis, mais bien la science. En plus d’être une source de réconfort en tout temps, les chats sont ce que je considère comme une source d’apaisement. Juste ce qu’il faut pour aider à évacuer le stress qui s’accumule !

Et d’après ce que j’ai découvert, ces animaux à 4 pattes avaient même la faculté de réduite la pression sanguine. Ce qui fait qu’ils peuvent donc aussi réduire les possibilités d’avoir un AVC ou une crise cardiaque. La question que je me suis posé par la suite est : est-ce pour autant une bonne idée d’accepter de dormir avec le chat ? J’ai pris le temps de chercher les infos sur le sujet, et il semble de que l’idée ne soit pas aussi bonne qu’elle en a l’air à première vue.

 conseils-chats

Une mauvaise idée pour les asthmatiques

Ce n’est pas un secret que les chats n’étaient pas ce qu’il y a d’idéal pour les personnes souffrant d’asthme. Dormir avec un chat est donc à proscrire si vous souffrez de cette maladie. Je pense même qu’il serait sage de ne pas le laisser entrer dans votre chambre pour éviter les grosses crises qui pourraient vous coûter cher. L’animal de la famille devra se passer de ses promenades sur le sol de votre chambre !

Le conseil est aussi valable pour ceux qui souffrent de diverses allergies, notamment aux poils ou à la salive de chat. D’ailleurs, les chats sont connus pour perturber les sommeils des personnes qui ont du mal à les voir en peinture à cause de ces maladies. Pas question donc de prendre des risques. À mon avis, c’est d’ailleurs valable pour tout le monde, car le sommeil du chat n’est pas aussi régulier que celui des humains. S’ils ont l’air tout sage et fatigués au début, vous allez vite constater qu’ils ont tendance à grimper et à sauter partout, sans se soucier le moins du monde que vous ayez besoin ou non de vous reposer.

Quand le chat doit sortir du lit

Les chats sont des animaux attachants… mais aussi très têtus ! C’est un constat que je me fais à chaque fois, et je sais que ce n’est pas seulement le mien qui aime faire des misères à son proprio de temps à autre. Si vous avez déjà cédé plus d’une fois pour que votre chat vienne dans votre lit, vous allez avoir du mal à l’en déloger. Pour eux, c’est un privilège, et ils ne seront pas lents à considérer votre lit comme son territoire à lui. Quoi de plus normal, selon votre animal ?

Mais puisque vous ne souhaitez plus dormir avec un chat, il faudra bien rivaliser d’ingéniosité pour le faire partir de là une bonne fois pour toutes. À ce que j’ai pu remarquer, les chats seront plus réceptifs au changement si vous vous donnez un minimum la peine de les aider à s’y habituer. Une méthode qui a marché plusieurs fois pour nous : attirer l’attention du chat pour qu’il se concentre sur autre chose. J’ai réussi à le détourner de son obsession pour mon lit en lui donnant quelque chose pour le distraire avant de fermer ma chambre. À un moment, je me suis senti cruel de lui jouer de si mauvais tours. Mais vous allez pouvoir constater que vous l’aurez à l’usure, et que ce sera efficace pour qu’il oublie totalement votre lit.

chat

Faites preuve de patience

… et de détermination aussi ! Une des raisons pour lesquelles les chats reviennent sans problème dans un lit est que son proprio cède à ses supplications. Je peux vous dire que j’ai moi-même failli céder plus d’une fois. Le pire, c’est quand dormir avec votre chat est tellement devenu une habitude pour lui qu’il gratte et miaule à votre porte des heures sans se fatiguer. Je vous le dis tout de suite : ça ne va pas être facile tous les jours, et vous aurez franchement de la chance si vous ne vous levez pas de votre lit avant de vous raviser.

Une technique qui m’a été conseillée : ne même pas faire « chut » quand votre chat miaule de toutes ses forces pour que vous lui ouvriez la porte. Moins vous lui accorderez de l’attention, plus vite il se fera à l’idée qu’il n’accèdera plus à votre lit. Souvenez-vous aussi que si vous cédez pour le lit, votre chat le prendra comme une permission sur tous les autres spots de la maison.

1 Comment

  1. Parfois je me dis vraiment que les chats sont démoniaques. Le mien m’en a tellement fait morfler pendant deux mois que j’ai dû lui faire faire un petit lit pour qu’il ne pense plus au mien. Ce qui n’empêche pas que je le soupçonne quand même de dormir dans le mien quand je ne suis pas là.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *